Welcome to F.I.E.L.D.- the First Ismaili Electronic Library and Database. Guests are not required to login during this beta-testing phase

AGA KHAN Investisseur dans les pays en voie de développement.

Date: 
Tuesday, 2008, January 1
Location: 
Source: 
abidjan.net
Son Altesse L'Aga Khan

Biographie

Son Altesse l`Aga Khan devint l`Imam des musulmans shiites ismailis le 11 juillet 1957, à l`âge de 20 ans. Il succédait à son grand-père, Sir Sultan Muhammad Shah Aga Khan. Il est le 49e Imam des musulmans shiites ismailis et un descendant direct du prophète Muhammad (la paix soit avec lui) par le biais de son cousin et gendre Ali et sa fille Fatima, l`épouse de Ali.

Fils du Prince Aly Khan et de la Princesse Tajjudawlah Aly Khan, l`Aga Khan est né le 13 décembre 1936 à Genève. Il a passé son enfance à Nairobi au Kenya puis est entré à l`école Le Rosey en Suisse où il a étudié neuf ans. Il est sorti de l`Université de Harvard en 1959 avec un BA Honors Degree en histoire islamique.

Comme son grand-père, Sir Sultan Muhammad Shah avant lui, l`Aga Khan s`est préoccupé, depuis son accession à l`Imamat, du bien-être de tous les musulmans, afin de les aider à affronter les défis d`un monde qui évolue rapidement. Aujourd`hui les ismailis vivent dans quelques 25 pays, principalement en Asie occidentale et centrale, en Afrique et au Moyen-Orient, en Amérique du Nord et en Europe. Durant les quatre décennies de l`Imamat actuel, des évolutions politiques et économiques de taille se sont produites dans ces différents continents. Il a adapté le système complexe d`administration de la communauté ismailie, mise en place par son grand-père pendant l`ère coloniale, à un monde nouveau, composé d`Etats-nations, un monde dont la taille et la complexité se sont accrues avec l`éclatement de l`ancienne Union soviétique et l`apparition des Républiques d`Asie Centrale.

L`Aga Khan voit l`Islam comme une religion où la réflexion et la spiritualité priment, une religion qui enseigne la compassion et la tolérance, et qui respecte la dignité de l`homme, la création la plus noble de Allah. Dans la tradition shiite de l`Islam, la mission de l`Imam du temps est de garantir le droit de chaque individu à une recherche intellectuelle personnelle, d`une part, et d`autre part de concrétiser la conception éthique de la société contenue dans le message de l`Islam. Intervenant à la Conférence Internationale sur l`exemple du Prophète Muhammad à Karachi en 1976, l`Aga Khan a déclaré que le dernier Prophète d`Allah, en cherchant des solutions modernes à des problèmes insolubles par les méthodes traditionnelles, a donné l`exemple d`une grande sagesse, et que cette sagesse devait être une source d`inspiration pour les musulmans dans l`élaboration d`une société moderne et dynamique, en accord avec les principes fondamentaux de l`Islam.

Les ismailis, guidés par leurs Imams, ont contribué au cours de l`Histoire au rayonnement de la civilisation islamique. L`Université Al-Azhar, l`Académie des Sciences, dar al-`Ilm au Caire, et la ville du Caire elle-même, sont des exemples de leur contribution à la vie culturelle, religieuse et intellectuelle des musulmans. Des philosophes, juristes, physiciens, mathématiciens, astronomes et scientifiques ont par le passé pu s`épanouir sous le patronage des Imams ismailis : Qadi al-Numan, Ibn al-Haytham (al-Hazen), Nasir-e-Khusraw, Nasir al-Din Tusi.

Les réalisations de l`Empire Fatimide rendent compte de l`importance des débuts de l`histoire ismaili, depuis les débuts de l`Islam jusqu`à la fin du XIe siècle.

La dynastie fatimide, qui doit son nom à la fille du Prophète, Fatima, a créé un état qui encouragea le développement des arts, des sciences, et du commerce dans la zone du Proche-Orient, en bordure de la Méditerranée, et ce, pendant plus de deux siècles. Le cœur de cette région était le Caire, fondé par les Fatimides, qui l`adoptèrent comme capitale. Après la période fatimide, le pôle géographique des musulmans ismailis s`est décalé de l`Egypte vers la Syrie et la Perse. Après la chute de leur base en Perse, Alamut, sous les conquérants Mongols au XIIIe siècle, les ismailis se sont dispersés en petites communautés pendant quelques siècles, principalement en Perse et en Asie Centrale, mais aussi en Syrie, en Inde et dans d`autres pays voisins. En 1830, Aga Hassanaly Shah, le 46e Imam Ismaili, se vit accorder le titre honorifique et héréditaire d`Aga Khan par le Shah de Perse. En 1843, le premier Aga Khan quitta la Perse pour l`Inde, où vivait déjà une importante communauté ismailie. L`Aga Khan II décéda en 1885, quatre ans seulement après son accession à l`Imamat. Lui succéda le grand-père de l`Aga Khan et Imam actuel, Sir Sultan Muhammad Shah Aga Khan.

Les générations récentes de la famille de l`Aga Khan se sont mises au service des affaires internationales. Le grand-père de l`Aga Khan était Président de la Société des Nations, et son père, prince Aly Khan, était l`ambassadeur du Pakistan aux Nations Unies. Son oncle, le prince Sadruddin Aga Khan, fut Haut Commisaire aux Réfugiés aux Nations Unies, coordinateur des Nations-Unies pour l`aide à l`Afghanistan et délégué exécutif des Nations Unies pour les zones de la frontière Iraq-Turquie. Le frère de l`Aga Khan, le prince Amyn, est entré au secrétariat des Nations Unies, dans le département des Affaires Economiques et Sociales, après avoir obtenu un diplôme à Harvard en 1965. Depuis 1968, le prince Amyn s`implique dans l`administration des principales institutions du réseau de développement de l`Imamat. La fille aînée de l`Aga Khan, la princesse Zahra, qui a obtenu en 1994 un BA Honors Degree où elle s`est spécialisée sur le développement du Tiers-monde, est responsable de la coordination des institutions de l`Imamat tournées vers le développement social ; elle est basée au secrétariat de l`Imamat. Son fils aîné, le prince Rahim, diplômé en 1995 de l`Université de Brown (Etats-Unis), exerce le même type de responsabilités dans les institutions tournées vers le développement économique. Son fils cadet, le prince Hussain, diplômé du Williams College en 1997, a récemment rejoint le Secrétariat de l`Imamat et s`occupe des activités culturelles du réseau de développement.

En cohérence avec cette vision de l`Islam et leur tradition du service, ils ont créé partout où les ismailis vivent, un cadre institutionnel précis dans lequel ils exercent des activités sociales, économiques et culturelles. Sous la direction de l`Aga Khan, ce contexte s`est développé, pour devenir le Réseau Aga Khan de développement (Aga Khan Development Network, AKDN), un groupe d`institutions dont la mission est d`améliorer les conditions de vie et de saisir les opportunités d`évolution dans des régions ciblées des pays en voie de développement. Dans chaque pays, ces institutions travaillent pour le bien commun de tous les citoyens, sans discrimination d`origine ni de religion. Les mandats de ces institutions couvrent divers domaines, depuis l`architecture, l`éducation et la santé, jusqu`à la création d`entreprises privées, l`appui aux organisations non-gouvernementales et le développement rural.

Au cours des années, l`Aga Khan a reçu de nombreuses décorations, diplômes d`honneur, et récompenses à titre de reconnaissance pour les diverses aspects de ses actions. Il a reçu des décorations civiles des gouvernements suivants : France, Portugal, Côte d`Ivoire, Haute-Volta, Madagascar, Iran, Pakistan, Italie, Sénégal, Espagne, et Tadjikistan. En octobre 1998, à l`occasion de la cérémonie d`attribution du Prix Aga Khan d`architecture, il lui fut remis la Médaille d`Or de la Cité de Grenade.

Son Altesse a reçu divers diplômes d`honneur d`Universités du Pakistan, du Canada, du Royaume-Uni et des Etats-Unis. Il a également reçu de nombreux Prix et récompenses de diverses organisations professionnelles en reconnaissance de son travail dans les domaines de l`architecture et de la restauration de monuments historiques.

Le titre d`Altesse lui fut conféré par Sa Majesté la Reine de Grande-Bretagne en 1957, et celui d`Altesse Royale par Sa Majesté Impériale le Shah d`Iran en 1959.


Back to top